Marcelin Yao : Un artiste né

20 avril 2019 Artistes, Peintres0

Transcendance, Côte d’Ivoire, Couteau sur toile. Ses mots ont tous une définition mais pour l’artiste Marcelin ils prennent une tournure spécifique. Ils ont une provenance, des émotions, c’est l’histoire d’une vie passionnée par la peinture, les dessins, les matières comme l’acrylique. C’est pour lui : l’Art dans toute sa splendeur et il en connaît un panel.

J’ai la chance de le connaître, d’avoir discuter longuement avec Marcelin et quel bonheur ! Je ne voulais rater ça pour rien au monde ! Cet homme est avant tout une personne sensible qui veille au bonheur de chacun avant de penser à lui, perfectionniste dans l’âme, il cherche toujours à apprendre, comprendre et avance avec convictions, en soulignant une image impeccable de lui et de son travail. Mais, pour mieux cerner cet Artiste venu tout droit de l’Afrique, je vous propose de lire sa biographie.

Marcelin Yao est né en Côte d’Ivoire, le 28 Février 1984. Avant d’être un Artiste hors du commun, il a été étudiant à l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle d’Abidjan. Son parcours aux Beaux-Arts d’Abidjan sera consacré à une spécialité Peinture. Il se sent déjà à l’aise avec ce monde Artistique qu’il côtoie avec les pinceaux…qui l’amènera loin, très loin. À cette formation s’ajoute une maîtrise des logiciels d’infographie, pour lui l’un ne va pas sans l’autre. L’Art numérique, oui ça peut se concevoir. Sa curiosité le conduit a être recruté par l’entreprise française de communication et d’infographie Aramis. Puis, son talent est reconnu et il devient major des Beaux-Arts d’Abidjan. Rien que ça ? Et non, on ne laisse pas filer un Artiste avec un énorme potentiel. Il continue sa route et se trouve très tôt à exposer à BICICI Amie des Arts, ensuite Art et Nature katadji et ce, plusieurs années de suite à Abidjan et en Côte d’Ivoire. En 2014, il est le lauréat du premier concours des Arts de la fondation Benianh International. En Octobre 2014, Il a reçu une bourse et part à la conquête du drapeau bleu, blanc, rouge. Il poursuit ses études vers un master 2 en Art, Design et Communication des Beaux-Arts de Tourcoing, ville située dans le nord de la France. Tout ce qu’il touche se transforme en or. En Juin 2016, Il obtient avec brio son diplôme et exposera également à la galerie SINKIÉ à Hellemmes avec comme thème « Miroir de l’âme » d’autres expositions suivront ainsi que de plusieurs articles de presse.

Pas de temps à perdre, il sort de sa zone de confort et quitte le Nord pour Dax, ville près de Bordeaux. En Février 2017, il est tour à tour professeur d’Arts plastiques et conseiller des Beaux-Arts au Lézard Créatif. En Juillet 2018, Il expose entre temps à Cannes au palais des festivals sur le thème de l’Art contemporain Africain et passe à la radio « Souvenir FM » à Dax. Beaucoup reconnaissent son talent inné, et lui propose d’ouvrir son atelier. Ni une, ni deux, Marcelin s’empresse et signe. En 2019 : MY Art voit le jour en plein centre ville de Dax. Il propose des cours aux adultes et aux enfants qu’ils veulent apprendre les techniques de cet artiste peintre. On en voit de toutes les couleurs. On passe de la peinture à l’huile, à l’aquarelle, au collage, posca… et ça en vaut le détour ! Des créations de l’artiste sont au mur pour donner encore plus de lumière à l’atelier, déjà émerveillé par les yeux des élèves.

Vous pensez la boucle bouclée ? Que nenni ! Il est grand temps pour moi de passer à ce qu’il m’anime le plus, c’est de vous écrire sur les œuvres de Marcelin Yao. Elles sont tellement toutes incroyables que le choix a été complexe, mais j’ai réussi malgré tout à me décider ! Pour commencer, l’artiste aime utiliser l’acrylique et le couteau sur toile. Sur cette œuvre intitulée « La femme à cigarette », on peut remarquer ses deux techniques. Cette précision dans les gestes qui nous fait découvrir une chevelure, des sourcils, un regard franc et direct, un nez, une bouche qui laisse entrevoir ses dents et sa cigarette qui décrit une action indépendante de la femme : libre de faire ce qu’elle veut. Ça me ressemble, je suis aussi comme ça mais… non-fumeuse ! Les coups de pinceaux, les différentes couleurs utilisées comme le vert, le blanc et le rose foncé la couleur dominante qui ajoute de l’intensité et de la beauté magistrale dans cette création. Je suis éblouie par autant de talent ! C’est mon œuvre préférée !

Marcelin Yao - La femme à cigarette
Marcelin Yao – La femme à cigarette

À cet instant, j’écris aux femmes, mais plus particulièrement aux mamans. Sur cette œuvre, « Porteuse de vie », je vois un visage souriant, avec un petit être qui dort paisiblement dans les bras de sa maman africaine. Elle porte un foulard et on peut voir également les plis de la peau du bébé terriblement représentatif dans la réalité. Des touches de couleurs violet, jaune, noir, marron, rose. L’artiste revient à ses racines, à son pays d’origine. C’est ce que l’on retrouve souvent dans ses créations artistiques. Aussi, on peut ressentir la culture africaine où les familles se réunissent, ils sont très proches. J’adhère totalement à cette œuvre qui nous envoie de la tendresse, de l’amour d’une mère à son enfant : l’instinct maternel.

Marcelin Yao - Porteuse de vie
Marcelin Yao – Porteuse de vie

Sur ces jolis mots, il est déjà l’heure pour moi de laisser ma plume. Mais, pensez-vous que j’allais vous quitter sans vous donner les réseaux sociaux et partager l’univers de Marcelin Yao ?

Allez, tous à vos claviers !

L’onglet bleu Facebook :

https://www.facebook.com/Les-dessins-de-Marcelin-Yao-350561708731618/

Instagram : https://www.instagram.com/marcelin.yao28/

Pour voir sa dernière collection « Transcendance » c’est sur son site Internet :

https://marcelinyao.jimdo.com/

Atelier de l’Artiste : MY Art : 2 rue neuve, 40100 Dax

Belle rencontre avec l’artiste.

Article paru dans la magazine TopGir : Avril 2019

Marcelin Yao - Magazine TopGir 2019
Marcelin Yao – Magazine TopGir 2019

Leave a Comment